Aller au contenu
Accueil | Notre école | Code de vie

Mission

À l’école Saint-François, les enfants, les parents, le personnel et la communauté chrétienne sont invités à vivre et à agir ensemble dans une atmosphère de respect, d’empathie et de collaboration.

Notre but est de favoriser un climat dans lequel nos élèves pourront développer un sentiment de bien-être et un esprit de croissance leur permettant de cultiver leur identité franco-ontarienne catholique.

Conseil des élèves

Le conseil des élèves donne une voix aux élèves et une place dans la prise de décisions de l’école.

Code de conduite provincial et discipline progressive

Le code de conduite provincial découle de la Loi sur l’éducation (article 301-1, 2) et précise les normes de comportement. Le code de conduite s’applique à tous les membres de la communauté scolaire qui se retrouvent sur les lieux de l’école lors des activités sportives de l’école, dans l’autobus scolaire, au cours des activités périscolaires/parascolaires extérieures parrainées par l’école ou le Conseil ou tout autre contexte où un acte posé a des répercussions sur le climat scolaire.

Le code de conduite provincial donne également des précisions quant aux activités qui sont interdites pour assurer la sécurité de l’élève et des personnes du milieu scolaire. Ces activités figurent dans la Loi sur l’Éducation aux articles 306 et 310.

Consultez la directive administrative du Csc MonAvenir sur le code de conduite (PDF non accessible)

Intimidation

Selon la loi de l’Éducation, l’intimidation se définit comme un comportement répété, persistant et agressif envers une ou plusieurs personnes, qui a pour but (ou dont on devrait savoir qu’il a pour effet) de causer de la peur, de la détresse ou un préjudice corporel, ou de nuire à l’amour-propre, à l’estime de soi, à la réputation ou au climat scolaire par des moyens physiques, verbaux, électroniques, écrits ou autres.  L’intimidation se produit dans un contexte de déséquilibre de pouvoirs, réel ou perçu, entre l’élève et l’autre personne, selon des facteurs tels que la taille, la force, l’âge, l’intelligence, le pouvoir des pairs, la situation économique, le statut social, la religion, l’origine ethnique, l’orientation sexuelle, la situation familiale, le sexe, l’identité sexuelle, l’expression de l’identité sexuelle, la race, le handicap ou des besoins particuliers.

À l’école, une situation d’intimidation est susceptible de naître lorsqu’une personne se distingue d’une autre en raison d’une ou plusieurs caractéristiques qui lui sont propres (qu’elles soient réelles ou non). Ces différences sont reliées à la taille, la force, l’âge, l’intelligence, la situation économique, le statut social, la solidarité des pairs, l’apparence, la religion, l’origine ethnique, un handicap, des besoins particuliers, l’orientation sexuelle, la situation familiale, le sexe et la race.

Il est de la responsabilité de tous les intervenants et intervenantes (adultes et élèves) d’arrêter l’intimidation. L’école Saint-François d’Assise, en partenariat avec les parents, doit offrir un milieu d’apprentissage sécuritaire afin que chaque élève puisse cheminer vers l’actualisation de son plein potentiel tant sur le plan personnel, social que scolaire.

À SFDA, plusieurs initiatives ont été mises en œuvre pour prévenir et contrer l’intimidation à notre école.

  • Formations offertes à tous les membres du personnel enseignant et de soutien, les parents, les élèves
  • Leçons diverses en salle de classe (p.ex., cybercitoyenneté, études de romans, cercle d’amitié, activitées de bien-être)
  • Système pour reporter l’intimidation (formulaire électronique ou papier à l’entrée)
  • Système de rapports d’incidents et analyse des données

Consultez la directive administrative du Csc MonAvenir sur l’intimidation (PDF non accessible)

Il est important de ne pas confondre l’intimidation avec un conflit. 

Conflit

  • Les conflits sont normaux.
  • Un conflit est un désaccord entre élèves.
  • Le conflit peut être un incident isolé ou répété.
  • Le conflit peut mener à une perte de contrôle due à la colère.
  • L’élève tente parfois de résoudre son conflit par des moyens qu’il connaît, souvent par une forme d’agression physique ou verbale sans avoir l’intention de blesser.

Le conflit résolu

  • Les élèves ont entamé le processus de résolution de conflit.
  • Le conflit se termine de façon pacifique.

Un conflit bien résolu est lorsque le résultat est gagnant-gagnant.

Intimidation

  • Une répétition d’attitudes et de propos méprisants et humiliants.
  • Abus de contrôle et de pouvoir avec l’intention de faire peur; il y a un déséquilibre au niveau du pouvoir.
  • À force de répéter le comportement intimidant, la personne qui intimide établit son pouvoir sur la personne ciblée, qui devient de plus en plus bouleversée et craintive.
  • La personne intimidée est généralement ciblée.
  • Une personne qui intimide incite généralement les autres à intimider la personne ciblée.
  • Une personne qui utilise de l’agressivité physique et/ou verbale n’est pas nécessairement une personne qui intimide.

Comment réagir

En cas de conflit

  1. Suis-je calme?
  2. Ai-je demandé à l’autre d’arrête de?
  3. Le conflit est-il terminé?
  4. Suis-je prêt à résoudre le problème seul?
  5. Je demande à l’adulte de m’aider à trouver d’autres solutions ou l’adulte donne une conséquence logique

En cas d’intimidation

Arrêter!

Trouver une façon de mettre fin immédiatement au comportement.

Comment?
Je dis que le comportement est inacceptable.
Je trouve une façon d’aider la victime.
P. ex., parler à un autre ami ou prendre le parti de la victime.

Nommer!

Expliquer la situation avec des mots précis.

Comment?
J’explique les sentiments ressentis par les autres.
Je rappelle les règles de vie de l’école.
Je parle de notre engagement face au respect des autres.

Signaler!

Pour vraiment aider la personne victime d’intimidation, il faut prévenir un adulte.

Comment?
Je décris la situation.
Je nomme les personnes impliquées.

Code vestimentaire

Le Csc MonAvenir et l’école Saint-François d’Assise croient qu’une tenue vestimentaire appropriée et acceptable reflète ses attitudes et ses valeurs chrétiennes ainsi que celles du système scolaire catholique. Le code vestimentaire vise à créer un milieu d’apprentissage et de travail favorisant le respect.

 Le Conseil exige la mise en vigueur d’un code vestimentaire visant l’apparence et une tenue vestimentaire soignée et modeste dans chacune de ses écoles. Le code de tenue vestimentaire s’adresse à tous les élèves qui se trouvent sur le terrain ou dans les écoles du Conseil, à bord des autobus scolaires ou participant à une activité autorisée.

Précisions :

  1. Le port de vêtements ou accessoires suggérant des messages incitant à la consommation du tabac, de l’alcool, ou de la drogue ou suggérant la violence, l’intolérance et la marginalisation est interdit.
  2. Les accessoires jugés potentiellement dangereux sont interdits.
  3. Les tenues décentes, propres et soignées sont obligatoires.
  4. Le port d’une casquette, d’un chapeau ou d’un bandana n’est pas permis à l’intérieur de l’école.
  5. Le chandail ou la blouse/chemise doit recouvrir les épaules (3 doigts), la poitrine, le dos et le ventre.
  6. La jupe, la robe et les pantalons courts doivent être d’une longueur décente.
  7. Le port de vêtements troués, déchirés ou transparents est interdit.
  8. Le port de souliers à roulette ou des sandales de plage n’est pas permis.
  9. Pour des raisons d’hygiène et de propreté, nous demandons que les élèves aient une paire de souliers pour l’intérieur seulement. Ces souliers peuvent être des espadrilles que l’élève portera pour l’éducation physique.

Éducation physique :

  1. Des chaussures de sport à semelles non marquantes
  2. Une paire de bas
  3. Un short sportif ou un pantalon de sport
  4. Un chandail à manches courtes
  5. Les bijoux (p.ex.: boucles d’oreilles en anneaux, colliers) sont interdits.
  6. L’utilisation du déodorant est recommandée chez les plus grands.

Utilisation responsable des technologies numériques

Au Csc MonAvenir et à l’école Saint-François d’Assise, nous croyons que la technologie est un outil important pour favoriser l’apprentissage des élèves et permettre à ceux-ci d’avoir accès à l’information. Pour ce faire, il est primordial que tous les élèves soient de bons citoyens numériques en suivant les règles d’usage acceptable de la technologie à l’école (logiciels, matériel, réseau). 

L’utilisation d’équipements électroniques personnels (cellulaire, tablette, ordinateur portatif, etc) à des fins scolaires doit suivre ces mêmes règles en tout temps.

Tout usage d’un appareil électronique personnel sur les lieux scolaire nuisant au climat scolaire pourrait être sujet à vérification. L’école n’est pas responsable des bris ou vols d’objets de valeur personnel et n’en assume pas la responsabilité.

L’utilisation des technologies sur les lieux scolaires est un privilège. 

Pour cette raison l’élève doit:

  • Utiliser les outils informatiques mis à sa disposition à des fins scolaires exclusivement. Aucun document électronique nuisant à la sécurité du réseau informatique ne peut être téléchargé.
  • Utiliser l’adresse courriel du conseil ainsi que le réseau internet du conseil pour des tâches scolaires seulement.
  • Conserver personnellement son code d’utilisateur et son mot de passe en tout temps.
  • Demander la permission à un membre du personnel avant d’utiliser tout appareil électronique appartenant à l’école ainsi que le réseau internet scolaire.
  • Demander en tout temps à un membre du personnel avant d’imprimer un document.Respecter les directives administratives du conseil. Un élève ne peut en aucun temps transmettre du matériel ou de l’information obscène, raciste, sexiste ou haineuse envers une personne ou un groupe de personnes sur les médias sociaux.
  • Respecter la vie privée des autres membres de la communauté scolaire. L’élève ne peut en aucun moment photographier ou filmer une personne ou un groupe de personnes sans leur consentement. Ceci s’applique à l’école, à bord de l’autobus scolaire ou lors de toutes autres activités reliées à l’école.
  • Respecter les directives administratives du conseil. Un élève ne peut en aucun temps transmettre du matériel ou de l’information obscène, raciste, sexiste ou haineuse envers une personne ou un groupe de personnes sur les médias sociaux.

Dénoncer tout acte de vandalisme ou d’infraction ayant trait à la sécurité ou à une problématique éthique ou technique, à un adulte.

Voici une liste non exhaustive d’interventions, dans laquelle il serait possible de puiser.

Ces stratégies ne sont pas présentées dans un ordre séquentiel:

  1. Rappel à l’élève
  2. Enseignant(e) rencontre l’élève.
  3. Fiche de réflexion
  4. Gestes réparateurs
    • Dire deux choses positives à la personne.
    • Écrire une lettre d’excuse en précisant la raison.
    • Offrir de l’aide à la personne.
    • Remettre en bon état.
    • Rembourser.
    • Donner de son temps.
    • Conseil de coopération
  5. Perte de privilèges
  6. Appel aux parents, tuteurs, tutrices
  7. Enseignant(e) rencontre les parents, tuteurs, tutrices.
  8. Retrait temporaire de la classe
  9. Retrait du transport scolaire
  10. Retrait d’une activité scolaire ou parascolaire
  11. Rencontre avec la direction d’école
  12. Travail communautaire
  13. Médiation
  14. Retenue
  15. Implication de la conseillère en assiduité, du personnel en travail social ou autre appui communautaire
  16. Contrat avec la direction ou le personnel
  17. Rencontre des parents, tuteurs avec la direction 
  18. Suspension de l’école variant entre un et 20 jours
  19. Renvoi de l’école – Renvoi du Conseil

Les attentes en lien avec l’utilisation des technologies numériques découlent des directives administratives du Conseil scolaire :
Intimidation et intervention (PDF non accessible) (Document PDF) Site externe

Entente sur l’utilisation acceptable d’équipements
électroniques personnels (PDF non accessible) (Document PDF) Site externe

Entente sur l’utilisation acceptable d’équipements
électroniques personnels (PDF non accessible) (Document PDF) Site externe

Acquisition de logiciels et d’équipement informatiques (PDF non accessible) (Document PDF) Site externe

Utilisation du réseau internet et des technologies de l’information et de la communication (TIC) du Csc MonAvenir (PDF non accessible) (Document PDF) 

Contrat d’engagement pour l’élève

Par la présente, je m’engage à faire tous les efforts nécessaires pour respecter les attentes du Code de conduite de l’École élémentaire catholique Saint-François d’Assise et du Code de conduite du Csc MonAvenir.  

Je m’engage à vivre en français tout en respectant les valeurs chrétiennes.

Je m’engage à respecter le code vestimentaire.

Je comprends que toutes formes d’intimidation et de taxage ne seront pas tolérées et je signalerai à un adulte tout incident dans lequel je suis impliqué ou dont je suis témoin. Je m’engage à régler mes conflits de manière pacifique.

De plus, j’ai pris connaissance et j’ai compris le code d’éthique et le code d’utilisation d’Internet et des technologies comme outil pédagogique auquel sont soumis les utilisateurs du Csc MonAvenir et je m’engage à respecter les politiques de l’école et du Csc MonAvenir.

Consultez le formulaire du contrat d’engagement de l’élève

Contrat d’engagement pour les parents, tutrices et tuteurs

Nous avons pris connaissance du Code de conduite de l’école Saint-François d’Assise et du Code de conduite du Csc MonAvenir.  Nous en avons discuté avec notre/nos enfant(s) et nous nous engageons à les faire respecter.  

Nous nous engageons à appuyer l’école quant à la promotion de la langue française et des valeurs chrétiennes, ainsi que  le respect des comportements attendus.

Nous collaborerons avec les intervenants et intervenantes de l’école si notre/nos enfant(s) est impliqué dans des actes d’intimidation ou de taxage. Nous nous engageons à aider notre/nos enfant(s) à résoudre ses conflits de manière pacifique.

De plus, nous avons discuté du code d’éthique et du code d’utilisation d’Internet et des technologies avec notre/nos enfant(s) et nous nous engageons à le faire respecter.

Consultez le formulaire du contrat d’engagement pour les parents, tutrices et tuteurs